Espagnol @ Creteil

Logo du site

Préparer une reprise progressive en collège

02 / 06 / 2020 | Virginie Proust

Reprise en classe

L’enjeu de cette reprise n’est pas de poursuivre le programme mais de recréer une dynamique de travail scolaire, de renouer avec des habitudes et des rythmes d’apprentissage. L’ancrage culturel fort du cours de langue vivante a tout son sens pour s’extraire d’une actualité pesante à bien des égards, partager une curiosité et une réflexion sur d’autres réalités.
Fiche Eduscol réouverture des écoles

Préparer collectivement la reprise
Il sera utile de se concerter collectivement pour identifier :

  • une éventuelle montée en compétences numériques ;
  • les acquisitions ;
  • les difficultés rencontrées par les élèves et leurs besoins.

Un retour orienté vers les domaines du Socle permettra aux élèves d’identifier les compétences transversales travaillées auxquelles contribue l’enseignement de l’espagnol et des Langues Vivantes. En outre, cette période inédite pourra contribuer également à l’enrichissement des parcours éducatifs en s’appuyant sur l’expérience vécue par les élèves :

  • Parcours Avenir : Quelle découverte de nouveaux métiers, des métiers de la santé ? Quelle valeur professionnelle donnée aux métiers “essentiels” ? Télétravail ? Téléconsultation ? Quel apport du distanciel dans le travail de coordination avec les tuteurs de stage, etc. ?
  • Parcours Santé : Quelle place donnée par la société au bien-être collectif ? Quel sens donner aux gestes protecteurs pendant le confinement pour prendre soin de soi ? Quel sens donner au protocole appliqué pour prendre soin des autres au sein de l’établissement ? Quel est le rôle des compétences psychosociales (CPS) ? (Le questionnaire de Proust, la gratitude, les bons moments, etc.).
  • Parcours Citoyen : Quelles pratiques “citoyennes” des élèves durant le confinement ? Quels petits gestes ? Quels usages des réseaux sociaux par les élèves ? Comment ont-ils géré l’information et leur identité numérique ?
    Ex : filtrer et partager une information reçue, prendre conscience des valeurs citoyennes et les défendre, exprimer des idées, exprimer sa solidarité, etc.
  • Parcours d’Éducation Artistique et Culturelle : les découvertes individuelles des élèves (grâce à la télévision, aux réseaux sociaux, aux enseignants, à la famille et aux amis, etc.).

Célébrer le plaisir de se retrouver et repenser le groupe-classe en effectif réduit

Le retour en classe est l’occasion de partager les réussites, les découvertes ou les étonnements et de développer ainsi des compétences psycho-sociales. Il n’est pas question de minimiser l’impact psychologique de la crise sanitaire mais cet aspect émotionnel sera pris en charge collectivement en respectant des protocoles précis définis par les équipes de direction en collaboration avec les PsyEN, les équipes EMS (équipes mobiles de sécurité) et d’autres professionnels. Revenir à l’école, c’est redonner du sens au collectif pour renouer avec les apprentissages en classe où le “faire ensemble” est valorisé :

  • Partager les découvertes sur soi : le confinement nous a peut-être permis de mieux nous connaître, de faire des découvertes (musiques, lectures, films, etc.), de surprendre ou d’être surpris. Ce partage peut prendre la forme d’un nuage de mots, d’un “mur des découvertes” affiché dans la salle, etc.
  • Penser collectivement les nouvelles règles pour la classe : construire ensemble un nouveau cadre qui définisse de nouveaux rituels et modalités de travail.
  • Définir collectivement le contenu du travail à mener ensemble : choisir parmi les thèmes du programme abordés, les sujets et/ou supports sur lesquels les élèves aimeraient revenir en expliquant pourquoi. Leur donner l’initiative.

Fiche Eduscol Collège : accueillir, dialoguer
Fiche Eduscol écouter et favoriser la parole des élèves

Revenir sur les activités langagières les moins travaillées en autonomie

  • L’expression orale en continu et en interaction
  • La médiation : mettre en place une chaîne de solidarité (faire prendre des nouvelles d’un camarade qui ne revient pas en classe et le partager avec le groupe, la “météo des copains”) ; mutualiser des découvertes ; faire partager ce que l’on a compris sur un sujet. Demander aux élèves présents de rendre compte aux camarades absents de ce qui a été construit en classe par le biais d’un outil numérique.
  • L’expression écrite : travailler en classe sur des écrits intermédiaires et inviter à l’inter-correction entre camarades à partir d’une grille d’attendus. Mettre en place une écriture collaborative entre les différents groupes. Faire de petites dictées, d’un atelier d’écriture imitative, etc.
  • La compréhension : revenir collectivement sur un document qui a posé plus de difficultés, faire verbaliser les processus et les stratégies de compréhension pour éventuellement créer des fiches “stratégies”, “astuces” et “coups de pouce”.

Se centrer sur les objectifs prioritaires de fin de niveaux

Favoriser le travail de mémorisation

  • Réciter des poésies, des trabalenguas et des chansons, les faire mémoriser individuellement ou collectivement (pour former une chaîne).
  • Lire de manière expressive des parties de textes étudiés, des dialogues, des extraits de pièces de théâtre pour faciliter la mémorisation.
  • Produire des résumés de textes plus longs (contes, nouvelles, articles, etc.) pour faire émerger des points saillants et mieux les mémoriser.

Articuler le travail en présentiel avec l’enseignement à distance

Envisager de nouvelles modalités de travail

  • Faire réfléchir les élèves à l’utilisation du manuel scolaire comme un outil démocratique de travail à distance et de développement de l’autonomie. Le manuel pourra être laissé aux élèves pendant l’été avec quelques orientations de travail construites par les équipes.
  • Proposer des temps synchrones pour établir une connexion pendant le temps de classe avec les camarades à distance via Ma classe à la maison, un TNI ou l’ENT (un seul ordinateur peut suffire). Des activités jouant sur le déficit d’informations d’une partie du groupe pourront alors être envisagées.
  • Mettre en place la classe inversée : Expérimentation Canopé

Renforcer la cohésion de la classe en faisant communiquer les élèves des différents groupes

  • Les élèves en distanciel lancent “des défis langue” à leurs camarades qui leur en proposent en retour.
  • Les élèves en distanciel posent des questions qui sont traitées en classe avec le groupe des présents.
  • Les élèves en présentiel formulent des consignes de travail sur un support étudié en classe à destination de leurs camarades absents (via un enregistrement ou une classe virtuelle).
  • Les élèves envoient de petits mots à leurs camarades, rédigent un journal de classe partagé, créent une chaîne de la solidarité en espagnol pour prendre des nouvelles de tous tout au long de la semaine, etc.

Renforcer l’interaction pour favoriser l’appropriation collective des savoirs et des processus d’apprentissage

  • Placer les élèves en présentiel en concepteur ou “relecteur” du travail de leurs camarades. Des binômes, trinômes pourront être formés (un-deux élève(s) en distanciel et un-deux en présentiel par exemple pour former des groupes de travail). Ainsi, les élèves en présentiel expliciteront de nouveau à leurs camarades certaines choses ou ajusteront avec eux les productions avant le feed-back de l’enseignant.
  • Proposer des activités de remédiation à destination des camarades en distanciel après avoir identifié leurs difficultés. En retour les élèves en distanciel pourront proposer à leurs camarades des supports nouveaux, des activités, etc.
 

Fil twitter de @LVCreteil

Directeur de publication :
Sabine Kitten IA-IPR
Secrétaire de rédaction :
Agripina Rodriguez