Espagnol @ Creteil

Logo du site

Evaluer

06 / 04 / 2020 | Virginie Proust

Une perspective plus que jamais bienveillante et formative.

Eduscol - Continuité pédagogique en Langues Vivantes :
https://eduscol.education.fr/cid150552/continuite-pedagogique-en-langues-vivantes.html

Concevoir des évaluations qui puissent être réalisées en consultant les cours, ce qui suppose notamment de s’appuyer sur les compétences, les capacités auxquelles les élèves ont été entraînées. L’important est de donner un moment de réalisation / d’envoi et de pouvoir envoyer la correction. Il est également nécessaire de s’assurer que tous les élèves maîtrisent l’outil ou la forme d’évaluation ”.

Phase 1 : Créer les conditions de la réussite de tous les élèves

Structurer le travail en équipe pédagogique :

  • Se concerter en équipe pour réguler la charge de travail hebdomadaire des élèves.
  • Faciliter la lisibilité pour les élèves et les familles du travail à réaliser :
    • donner une durée approximative de préparation
    • préciser l’activité langagière évaluée
    • définir la nature du travail à rendre (compte-rendu, tribune d’opinion, etc.)
  • Indiquer à l’avance aux élèves la date à laquelle seront remis les travaux corrigés et une éventuelle date de retour collectif en direct.

Expliciter les attendus pour :

  • aider les élèves à remobiliser des connaissances et des savoir-faire abordés en cours.
  • Permettre aux élèves de verbaliser et de conscientiser certaines stratégies d’apprentissage.
  • guider les parents qui accompagnent leurs enfants.

Ajouter des remarques méthodologiques pour :

  • accompagner les élèves dans l’acquisition de stratégies de compréhension et d’expression.
  • préciser des ressources ou des outils consultables par les élèves.
  • décliner les différentes étapes de préparation pour réaliser le travail demandé.
  • guider les élèves vers un travail plus rigoureux : donner des conseils de relecture ciblés (une relecture pour vérifier que les verbes ont été conjugués correctement, une relecture pour vérifier que les accords en genre et en nombre ont été faits, etc.).
  • définir quelques points de vigilance en vue de la prochaine restitution : établir un contrat de réussite en partageant les critères de réussite.

Par exemple, on pourra adresser aux élèves certaines des questions suivantes en fonction de la consigne et du niveau d’autonomie des élèves :

  • Quelles étapes suivras-tu pour répondre à la consigne ?
  • Quelle(s) activité(s) langagière(s) travailles-tu ?
  • Dans quelle séquence s’inscrit ton travail et autour de quelle problématique ? (Pour resituer l’activité dans le projet d’enseignement.)
  • Quelle forme aura ce que tu produiras (la compétence pragmatique) ? Cette forme se caractérise-t-elle par des éléments spécifiques ? Si oui, lesquels ?

Par exemple, une lettre, un article, un court paragraphe argumentatif, un slogan, un ordre, un dialogue, un script, une scène de théâtre, une strophe de poème, etc.

  • Quels exemples as-tu déjà dans ton cahier et dans tes outils pour t’aider ? Il sera possible de donner un exemple pour aider certains élèves à visualiser le résultat final. D’autres élèves n’en auront pas besoin.
  • Sur quel(s) sujet(s) porte ta production ? À quel(s) support(s) est-elle liée ?
  • Que te demande-t-on de raconter / d’évoquer / d’expliquer / d’argumenter ? (Pour s’interroger sur les idées à remobiliser, le message.)
  • La consigne suggère-t-elle des structures de langue à utiliser ? Des contraintes d’utilisation de la langue plus précises sont-elles données ? Ainsi l’élève doit répertorier les outils de langue à utiliser pour s’entraîner (une conjonction, un champ lexical, des connecteurs, une tournure de langue, etc.).
  • Quels autres outils as-tu à ta disposition pour réaliser le travail : cahier, support, manuel, précis grammatical, fiche, liens, exercices d’entraînement préalables, etc.
  • Une fois l’activité réalisée, comment peux-tu te relire ? Sur quoi vas-tu porter ton attention ? Tu peux, en accord avec ton professeur, choisir 3 points de vigilance personnalisés.
  • un outil : Midicolengua pour réfléchir seul ou en binôme au fonctionnement et aux spécificités de la langue espagnole.

Phase 2 : Le retour sur les travaux rendus

Retour individuel

  • Adresser des messages écrits ou vocaux ou vidéos aux élèves les plus en difficulté.
  • Annoter les copies en dégageant des pistes d’amélioration ciblées en fonction des attendus et du niveau de maîtrise des élèves.
  • Rendre une grille d’évaluation complétée ou demander aux élèves de la compléter après restitution de la copie annotée.
  • Envoyer un corrigé à partir de plusieurs réalisations d’élèves en mettant en avant les éléments de sens et de langue à réinvestir.
  • Interroger les élèves sur leur production : sur quoi se sont-ils appuyés pour réaliser l’activité ? Que pensent-t-ils avoir atteint et pourquoi ? Ce travail pourra être réalisé en français puisqu’il s’agit d’encourager la verbalisation et donc la réflexivité des élèves. Pour certains, elle pourra se mener en espagnol.

Retour collectif

  • Retour en classe virtuelle, sur un forum ou un chat pour établir un bilan collectif : adresser des messages écrits ou vocaux ou vidéos à tout le monde pour recréer le lien, encourager, valoriser puis expliciter.
  • Développement de l’autoévaluation et l’inter-évaluation : suite à un travail de production d’entraînement, les élèves seront invités à “analyser” leur travail à la lueur de la grille et des critères de réussite. Ces critères de réussite peuvent dans un premier temps faire l’objet d’un échange collectif pour faire prendre conscience aux élèves de l’articulation entre les outils / connaissances / compétences et une consigne précise. Ainsi, via un chat ou un document collaboratif les élèves noteront et catégoriseront les critères qui leur semblent les plus importants en expliquant pourquoi. Les compétences du domaine 2 du socle “l’apprendre à apprendre” s’en trouveront ainsi renforcées.
  • Élaboration collective d’une trace écrite ou une feuille de points de vigilance suite à une réalisation, toujours en catégorisant.
  • En binôme : l’élève qui évalue le travail d’un camarade rédigera en français une annotation pour expliquer ce qui est atteint, ce qu’il a oublié ou ce qui lui semble moins bien maîtrisé et pourquoi.

Afin d’alléger la charge corrective et de varier les modalités de travail, les travaux de groupe pourront progressivement être envisagés. Ils permettront notamment d’encourager le travail entre pairs. Des exerciseurs interactifs offrent également de nombreuses possibilités avec des quiz ou des questionnaires et une correction préenregistrée.

 

Fil twitter de @LVCreteil

  • 2 septembre 2019

    [Un événement] Nouvelle édition du #MOOC « Enseigner et former avec le numérique en langues » proposée par l’université Grenoble-Alpes, du 30 septembre au 12 novembre 2019, d’une durée de sur 6 semaines @FunMooc lien
  • 6 septembre 2019

    [Actu Portail #Espagnol] Dans le cadre des #TraAM, l’ @acpoitiers a publié une séquence et une réflexion sur « Mise en place de phonétique corrective » pour la classe de 5ème en espagnol lien
  • 18 septembre 2019

    [Actu Portail #LV] L’ @acrouen présente l’application Glide et deux possibilités d’utilisation en classe : un English toolkit, un kit de survie, et une application sur 25 sports inhabituels lien
  • 20 septembre 2019

    [Actu Portail #LV] Cette page d’#Eduscol propose un rappel des programmes, des principes et modalités pédagogiques du co-enseignement en ETLV, des pistes pour l'élaboration de séquences pédagogiques ainsi que des ressources d'accompagnement lien
  • 23 septembre 2019

    [#LV] 26 septembre : Journée européenne des langues 2019 Le Conseil de l’Europe met à disposition des professeurs des ressources pédagogiques sur son site internet lien
0 | 5 | 10 | 15
Directeur de publication :
Sabine Kitten IA-IPR
Secrétaire de rédaction :
Agripina Rodriguez